#Twictée en FLE

Des dictées en ligne, collaboratives et actives !

Le mot « dictée »  manque cruellement de fraîcheur, il faut bien l’avouer. Le concept de Twictée est arrivée pour dépoussiérer tout ça : c’est la versión 2.0 de la dictée négociée ! En 2010 deux profs, Régis Forgione et Fabien Hobart, lancent la Twictée et aujourd’hui on compte plus de soixante classes disséminées un peu par tout dans le monde.

Le dispositif officiel de la #Twictée accueille aujourd’hui un certain nombre de classes spécialisées d’adolescents, de jeunes enfants en situation de handicap et une classe UP2A qui accueille des enfants allophones. Pour l’instant, pas encore de signe de classes FLE inscrites mais le projet grandit tous les jours et les profs qui y participent seront ravis d’accueillir de nouvelles classes.

Les classes francophones sont  divisées en 3 niveaux : la #TeamCycle2CE2, la #TeamCM2, la #TeamCollege. D’une certaine façon les hypothèses de réponses pédagogiques liées à l’acquisition tardive de la langue recoupe l’essence de l’enseignement en FLE.

« Oooh, mais la dictée ce n’est pas trop mon truc… » Je vous entend dire déjà. Le mien non plus figurez-vous, mais ça c’était avant de regarder ces p’tits bouts de choux pendant une #Twictée, ils n’ont pas l’air de s’ennuyer, bien au contraire !

Si l’on resume, les classes se lancent des défis orthographiques de la façon suivante :

  1. L’enseignant dicte une phrase inférieure à 140 signes, la limite imposée pour un tweet, comprenant tout un tas de difficultés orthographiques que les apprenants recopient au stylo sur leurs cahiers.
  2. La classe est ensuite divisée en groupes de deux ou trois, les élèves négociant ce qu’ils pensent être la bonne écriture des mots.
  3. Lorsqu’ils parviennent à un accord, ils tweetent leur texte en message privé à une « classe miroir ».
  4. C’est la « classe miroir » qui twitte ensuite ses corrections sous forme de « twoutils », c’est-à-dire de hashtags de type #accordPP ou #auxiliaire

Alors, convaincu ?

Pour commencer, il suffit de vous inscrire au dispositif et de prendre contact avec les ambassadeurs. Rendez-vous dans le document d’inscription, puis sur Kézako, un document qui répondra à toutes vos questions sur la #Twictée, le tout avec une touche d’humour.

Vous démarrez sur Twitter et vous ne vous sentez pas encore au top pour embarquer votre classe dans une Twictée ? Pas de problème, vous pouvez vous inscrire en tant qu’observateur. Pour cela, vous devrez suivre le compte @twicteeofficiel et activer les notifications sur votre appareil mobile pour le compte. En suite, Jetez un coup d’oeil au document préparation de votre #Team et choisissez un compte classe pour suivre la création des twoutils et les échanges entre twittclasses. Enfin. mettez-vous à l’aise et admirez les beaux tweets défiler sur votre écran 😉

Même pas peur ?! Avant de vous lancer, sachez qu’il y a un travail de préparation. Le principe étant d’échanger avec des classes participant au projet, il est indispensable de rentrer dans la boucle et de vous mettre d’accord avec les profs pour les textes qui seront l’objet de la #Twictée.

Pour récapituler tout ça, je vous laisse la Charte du Twictonaute, une liste de bons réflexes à adopter avant, pendant et après la #Twictée !

Le Twictée en FLE

Vous n’avez pas repéré de #TeamFLE pour les Twictées et c’est pour ça que vous que vous boudez en peu ? Mais voyons, on va essayer de nous faire une petite place dans tout ça. Les équipes des Twictées sont organisées selon le niveau des classes du système éducatif français. On sait que le dispositif des #Twictées est principalement utilisé avec des classes de primaire et de collège, on pourrait donc essayer d’imaginer des équivalences de niveau entre les classes que vous pourriez adapter selon le niveau des textes choisis :

#TeamCycle2CE2 : constituée de classes des élèves de 8 ans, elle pourrait correspondre aux niveaux A1-A2.

#TeamCM2 : des élèves de 10 ans, elle pourrait correspondre aux niveaux B1-B2.

#TeamCollege : des élèves entre 11 et 15 ans, pourrait correspondre aux niveaux B1-C2.

Il ne faut pas oublier que les teams sont constituées d’élèves natifs et non pas d’élèves qui apprennent le français en tant que langue étrangère, ceci pourrait s’avérer être non seulement une avantage pour vos classes FLE mais un véritable challenge très motivant pour vos élèves. Après tout, qui n’aime pas se prendre une raclée en orthographe par des mômes de 8 ans ?

La maitrise de l’orthographe et de la grammaire française est un vrai casse tête pour les apprenants de FLE de tous les niveaux. La Twictée n’est certainement pas une pratique magique qui permettra aux élèves de résoudre toutes leurs difficultés, mais le travail collaboratif et la correction lors des défis transforme les élèves en acteurs de leur propre apprentissage et les motive pour le prochain défi. Sans parler d’une ambiance très positive en classe !

Une alternative pur FLE

En attendant l’apparition des #Twittclasse en FLE, vous pouvez reprendre le dispositif à échelle de votre classe ou l’adapter avec des collègues. La création des teams par niveau et d’un hashtag #TwictéeFLE pourrait être tôut à fait envisageable. Des profs volontaires pour piloter tout ça, manifestez-vous !

Sinon, une solution pour démarrer serait celle de créer des « equipes miroir » et des « equipes scribe » au sein de votre propre classe. Vous préparez les textes et vous divisez votre classe en quatre (deux equipes scribe et deux equipes miroir). Les membres des equipes scribe font la dictée de façon individuelle, ils négocient en suite l’orthographe pour l’envoyer le texte corrigé à leur equipe miroir. Place en suite aux twoutils et à l’envoi des tweets.

Vous pouvez jeter un coup d’oeil à la fiche pédagogique pour mettre en place une Twictée FLE dans votre classe et n’hésitez pas à en parler à vos collègues pour organiser une Twictée.  Cependant, l’deal serait de vous inscrire tous dans le dispositif officiel @TwicteeOfficiel et encourager vos classes à collaborer avec des classes francophones 😉

Si vous voulez approfondir sur le sujet, je vous conseille de lire l’article paru dans le Nouvel Obs :  #Twictée : la dictée en 140 signes, c’est ça l’avenir de l’orthographe ?, celui du Café Pédagogique : Travailler l’orthographe avec Twitter, ou encore #Twictée, je t’aime… moi non plus sur le blog de Ça va ou bien ?!.

Un très grand merci à Régis Forgione et Fabien Hobart pour avoir répondu à toutes mes questions et m’avoir fourni la documentation nécessaire à ce billet. Vous cartwonnez !

Image : Dictée Twitter / CC Pixabay

Licencia de Creative Commons

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s