Tumblr et humour en classe de FLE

Tumblr (on prononce « tumbleur », enfin d’après ce que j’ai entendu) c’est une plateforme de microblogging créée en 2007 à NY par un garçon de 24 ans, David Karp. On compte aujourd’hui 230 millions d’utilisateurs dans le monde, rien que ça. Tumblr est de plus en plus plébiscité par les adolescents, notamment aux Etas-Unis qui recense 40% des utilisateurs, mais reste méconnu dans d’autres pays. Ce qui fait sa force ? Le partage et les interactions omniprésentes : des photos, vidéos, posts, gifs, infos toutes fraîches, réflexions, états d’âme, poésie, fiches pédagogiques, une pléthore d’options de publication sont possibles avec Tumblr.

Face à une multiplicité de médias sociaux, on doit avouer être un peu perdus. On cherche souvent à comprendre comment les nouveaux outils numériques fonctionnent et on fini par se sentir dépassé. Voici une des meilleures explications sur le fonctionnement de Tumblr que j’ai pu trouver :

Tumblr se situe à mi-chemin entre Facebook et Twitter et WordPress. Il vous permet de partager du texte, des photos et de la vidéo très simplement. Comme Twitter, vous suivez des personnes et des personnes vous suivent. Vous pouvez partager le contenu des personnes que vous suivez avec vos followers. Comme Facebook, les infos, images, vidéo, musique que vous postez apparaissent directement sur votre page. Comme WordPress vous pouvez personnaliser l’apparence de votre blog. Tumblr est très accessible et se veut beaucoup plus grand public que WordPress. Plus de 14 millions de microblogs ont déjà été créés. Définition Tumblr

Avant d’envisager d’expérimenter avec Tumblr en classe, imprégnez-vous du jargon Tumblrien, puis de testez vous-même l’outil :

  • Post : un article de votre blog, peu importe le type de contenu qu’il comprend
  • Tag : le ou les mots-clés que vous avez associés à un post, ils fonctionnent de la même façon que sur Twitter.
  • Rebloguer : partager un contenu à partir d’un autre Tumblr
  • Tableau de bord (ou dashboard) : la page principale qui fera défiler les publications de tous les Tumblr que vous suivez
  • Abonnements (ou following) : les Tumblr que vous suivez
  • Abonnés (ou followers) : les Tumblr qui vous suivent
  • Notes : les interactions autour d’un post, à savoir le nombre de fois où il a été reblogué et les commentaires éventuellement associés
  • Thème : l’apparence visuelle de votre Tumblr. Il y en a des tonnes disponibles, gratuits ou payants, et vous pouvez en changer à tout moment. (Source)

Concrètement donc, Tumblr = Facebook + Twiiter + WordPress. Facile non ? En réalité l’outil est très intuitif, au début on se sent déboussolé par les options et par la vitesse avec laquelle les informations sont partagées. On sort un peu de notre zone de confort et ça c’est toujours positif !

Humour en FLE

Pour sortir vraiment de notre zone de confort, pourquoi pas envisager de tester la formule : FLE + humour + apprentissage ? L’humour est un lien social qui permet de créer des relations privilégiées et il peut être un outil pour faire de votre classe un lieu vivant et dynamique qui favorise les échanges authentiques. On ne parle pas ici de faire des blagues à tort et à travers ou de faire de votre cours un one man show, on parle tout simplement de tirer profit des moments et des outils qui favorisent le travail conviviale et la création des liens au sein de votre classe.

Au delà des situations cocases et spontanées vécues en classe, le statut particulier du FLE nous a permis de prendre certaines libertés concernant les documents pédagogiques et les activités en classe, il suffit par fois qu’un jeux de rôle dérape un peu pour que cela déclenche un fou rire collectif en classe. On voit aussi de plus en plus de manuels se servir des caricatures pour illustrer des séquences et ceci est essentiellement destinée aux niveaux plus avancés, mais l’humour peut devrait être utilisé à tous les niveaux, il serait vraiment dommage d’en priver les niveaux débutants sous prétexte que cela serait trop compliqué pour eux.

Grâce aux novelles technologies et aux nouvelles façons de s’exprimer, on se rend compte que souvent une image vaut mieux que mille mots, et qui sait, pour nous une image en classe de FLE pourrait faire produire non pas mille mots, mais quelques phrases.

le-french-survival-kit

batman-fle

Il suffit de faire un tour dans n’importe quel réseau pour témoigner du phénomène de propagation des images humoristiques sur internet. La capacité, voir le talent, des internautes pour détrouner des situations avec des mèmes touche toutes les sphères de la société. Qui n’a pas sourit au moins une fois avec des gifs de chatons qui semblent régner internet ? Ou encore des sites illustrés avec ces fameux gifs pour illustrer des situations de la vie quotidienne ? Alors, pourquoi pas oser les reprendre pour apporter un peu d’humour en classe ?

Si vous n’êtes pas encore convaincu, jetez un coup d’oeil à une sélection, disons éclectique, des Tumblr en français. Vous verrez, même si vous décidez que ceci n’est pas pour vous, vous passerez certainement un bon quart d’heure :

Chers voisins : Vos mots d’ascenseur, de gardien, de syndic et autres voisins…

Être Etudiant à Paris 8 : La vie d’étudiant pour les amateurs du second degré.

Parce que les profs ont aussi le Swag : La vie de ceux qui éduquent/instruisent, ou du moins le tentent…

Comment ça se prononce ? : Parce qu’on ne sait jamais comment prononcer Matthew McConaughey

Je suis Nico : Un hommage à l’art de l’incruste.

À juste titre : Une collection de titres absurdes, drôles ou tragiques des articles de presse.

Alors, inspiré ? Vous avez au moins rigolé avec un ! Sinon, regardez Ma vie de prof de FLE, Tumblr inspiré de mes années en tant que prof et créé exclusivement pour ce blog 😉 J’ai utilise des images en format gif que vous pouvez télécharger sur cette plateforme. Vous pouvez envoyer vos collaborations sans avoir besoin de créer un compte ou profiter pour créer votre propre Tumblr. Vous pouvez consulter également les 5 astuces pour débuter sur Tumblr. Bonne découverte et bienvenue !

giphy

Comment je peux Tumblr en classe ?

Comme vous savez, Twitter ne suffit pas pour des besoins de rédaction longue et l’intégration des gifs sur Facebook n’est pas optimale, et qui dit humour 2.0 dit souvent gifs 😉 Plus sérieusement, Tumblr permet aux apprenants de s’approprier de l’outil comme un espace d’écriture et de publication qui leur soit propre. Les élèves peuvent écrire plus que sur Twitter et ceci avec une interface très facile de prendre en main, de plus ils peuvent créer plusieurs blogs avec un seule compte, ce qui permettrait d’envisager plusieurs projets si la première expérience porte ses fruits. Laurence Juin explique ses expérimentations pédagogiques avec Tumblr avec ses élèves de lycée pro en France, inspirée de son expérience je reprends ses conseils à appliquer dans votre classe :

  • Chaque apprenant crée son propre Tumblr, l’URL est composé de son prénom et son nom qu’il peut rogner s’il le souhaite. Il a le choix de ne pas exposer son identité complète, mais son URL doit vous permettre de pouvoir l’identifier clairement.
  • Le titre du Tumblr, la biographie associée et la présentation graphique sont personnalisables au goût de l’élève sur le principe de publication d’une identité numérique positive. Cette personnalisation permet une première appropriation.
  • Chaque élève s’abonne au Tumblr des autres et au Tumblr de classe, c’est à dire à celui que vous aurez créé précédemment pour votre classe 😉
  • L’élève devra y rédiger les travaux de classe quand vous lui demanderez avec des consignes précises.
  • Mais c’est aussi un espace libre où il peut rédiger, présenter des textes, des vidéos, des images…etc. (comme une bande annonce de film, un poème qu’il aurait écrit, un commentaire de match de rugby…)
  • Une consigne reste principale et non dérogeable: tout ce que l’élève publie sur son Tumblr doit être réfléchi et “positif” pour son identité numérique. Donc même si l’on envisage d’aborder le tout sous un ton humoristique, ceci devra se faire suivant cette règle : “je n’accepte pas en publication ce que je n’accepterais pas à l’oral ou à l’écrit en classe”.

Séquence pédago 1 : On fait des fiches grammaire sur Tumblr

  1. Familiarisez-vous avec Tumblr. Créez votre compte et votre profil avec un URL qui permet aux élèves de vous retrouver facilement. Vous n’êtes pas obligé de mettre votre vrai nom et prénom ni de mettre votre photo comme image de profil, commencez à détourner le tout avec une photo rigolote et un profil un peu décalé.
  2. Préparez la présentation du projet et de l’outil pour vos élèves. Démarrez votre cours à l’aide d’une sélection de trois ou quatre gifs accompagnés des phrases adaptées au niveau de vos apprenants. Détournez quelques règles de grammaire avec lesquelles vos élèves sont déjà familières. Un site français très populaire appelé Bescherelle ta mère s’est servi des petits chatons et d’un vocabulaire pas très pédagogique pour faire passer son message. Les gros mots sont bien évidement à bannir en classe, mais on ne peut pas nier l’originalité des propos et l’effet est garanti !
  3. Demandez aux élèves ce qu’ils savent sur Tumblr et ses fonctionnalités, qui d’entre eux a déjà créé le sien ? Demandez leur avis et montrez leur des exemples pour démarrer la conversation. Annoncez le projet : Ils vont créer des fiches grammaire sur un Tumblr commun. Choisissez avec eux le nom du Tumbl et le type de format d’image à utiliser : des gifs ou des mêmes. Prévoyez vingt minutes minimum pour cette partie, choisissez vous-même le thème du Tumblr sinon vous risquerez det vous perdre dans des débats sans fin et de vous éloigner du but de l’activité.
  4. Une fois le nom et le thème choisi place aux consignes. Choisissez au moins une douzaine de difficultés récurrentes en grammaire que vous avez déjà repérées dans votre classe et écrivez-les sur des petits papiers pour réaliser un tirage au sort. Divisez les élèves en petits groupes, assurez vous que chaque groupe dispose d’une tablette, d’un smartphone ou d’un ordinateur portable mais demandez leur de ne pas s’en servir pour cette première partie de l’activité. Créez des groupes hétérogènes composés des élèves aux capacités diverses : un élève qui maîtrise la techno, un autre plus à l’aise avec la grammaire, un autre plus extraverti et un dernier plus calme pour équilibrer le tout. Faites le tirage ou sort des phrases et demandez aux élèves de réfléchir à des explications pour résoudre chaque difficulté.
  5. Une fois les explications rédigées sur papier et corrigées, place au numérique ! Chaque publication devra être composée d’une partie image et d’une partie texte. Le texte devra être suffisamment clair pour permettre aux autres apprenants de profiter des explications. Le projet peut commencer en classe et vous pouvez demander aux apprenants de finir chez eux. Voici un exemple pour illustrer le type d’images attendues, il s’agit d’un mème créé avec une application très facile à prendre en main. Si l’expérience est positive, les publications peuvent s’étaler tout au long de la période de classes, à la fin vous aurez un Tumblr rempli d’outils créés par les élèves eux-mêmes. Ça aide pour les révisions et pour les autres classes aussi 😉

m656o

Séquence pédago 2 : Notre vie de classe en FLE

Cette séquence suppose que vous avez déjà établi une vraie relation de confiance et une certaine complicité avec votre classe, chaque classe est differente et par de nombreuses raisons on ne peut pas créer systématiquement une ambiance propice à se servir des certains outils ou séquences. En tant que prof de FLE vous avez déjà développé une certaine sensibilité qui vous permettra de savoir avec quelles classes et quels niveaux vous pouvez ou pas utiliser certains ressources. Si vous êtes prêt à jouer le jeu, allons-y :

  1. Familiarisez-vous avec Tumblr. Créez votre compte et votre profil avec un URL qui permet aux élèves de vous retrouver facilement. Vous n’êtes pas obligé de mettre votre vrai nom et prénom ni de mettre votre photo comme image de profil, commencez à détourner le tout avec une photo rigolote et un profil un peu décalé.
  2. Pour introduire le projet, parlez en toute confiance à vos élèves du projet. Il s’agit de créer un journal de classe sur Tumblr, le tout avec un ton humoristique. Vous pouvez vous inspirer des Tumblr cités précédemment ou de ce journal crée par une élève en fac de langues étrangères. Reprenez deux ou trois situations comiques qui sont déjà arrivées en classe et illustrez-les à l’aide des gifs ou des mèmes. Osez l’autodérision ! Vous avez surement protagonisé une ou deux situations 😉 Choisissez plutôt des gifs pour ce projet, le format traduit très bien les réactions et les situations en mouvement.
  3. Créez avec votre compte le blog pour le projet, choisissez avec vos élèves le nom su Tumblr et rédigez tous ensemble la description. La création d’un seul Tumblr qui permettra de soumettre des publications vous permettra de gérer le contenu et de surveiller de près chaque publication.
  4. Négociez avec eux les règles de publication, faire de l’humour n’implique pas se moquer de l’autre pour le ridiculiser, utiliser des gros mots ou encore moins poster des images à caractère obscène. Il s’agit ici de créer des souvenirs communs à toute la classe qui pourra servir à passer un bon moment et à renforcer les liens entre les participants. Soyez très clair et très ferme à ce propos, aucun dérapage sera permis sous prétexte que l’on fait de l’humour.
  5. Laissez une certaine liberté en ce qui concerne la quantité et la périodicité des publications. Rappelez cependant aux élèves de l’alimenter régulièrement et donnez une date pour les dernières contributions. Chaque publication devra reprendre une situation ou une idée vue ou inspirée de la vie de classe, il s’agit ici de raconter des mini histories et les illustrer avec humour.
  6. Prévoyez de temps à autre de faire les corrections des post en classe, Tumblr permet l’édition des publications. L’exercice de correction permettra de travailler des points de langue vus en classe et d’en aborder d’autres, de plus vous revivrez tous ensemble des moments sympas 😉

Quelques conseils et précautions à prendre

  • Les plateformes de recherche d’images gifs ou de celles qui permettent la création de mêmes sont en anglais, on n’a pas besoin d’être bilingue pour faire les recherches mais c’est toujours bien de le prendre en compte.
  • Le détournement de tout outil à des fins pédagogiques implique toujours des risques. Les plateformes d’images peuvent bien évidement contenir du matériel destinée à un public majeur. Pour éviter des mauvaises surprises ou des dérapages importants, optez pour réaliser ces deux projets avec des élèves majeurs.
  • La création d’un compte Tumblr par élevé n’est pas obligatoire pour ce types de projets, vous pouvez créer le Tumblr et permettre aux élèves de soumettre leurs créations en activant l’option « Contributions » disponible dans l’onglet « modifier l’apparence » de votre Tumblr.
  • N’oubliez de tenir toujours informé votre responsable pédagogique et de lui expliquer ce que vous faites sur Tumblr ou sur tout autre réseau.
  • N’oubliez pas d’embellir vos cours avec un peu d’humour même si cela n’implique pas l’utilisation des outils numériques. Des chercheurs affirment que les élèves apprennent mieux si on rigole un peu en classe, c’est un élève qui m’a raconté ça 😉

Image : Visages / CC Pixabay

Licencia de Creative Commons

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s